Passer aux informations produits
1 de 1

Prières.com

Recueil de prières invocatoires pour Bienheureux Dominique Barberi

Recueil de prières invocatoires pour Bienheureux Dominique Barberi

Prix habituel €1,00 EUR
Prix habituel Prix soldé €1,00 EUR
En vente Épuisé
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés à l'étape de paiement.
Title

Bienheureux Dominique Barberi est une figure importante du christianisme et de l'histoire de l'Église catholique romaine. Né en Italie en 1792, il s'est consacré dès son plus jeune âge à l'étude de la théologie et de la philosophie. Grâce à sa grande érudition et à son zèle pour la propagation de la foi, il devint un prêtre et un défenseur de l'Église catholique romaine.

Sa vie était marquée par une profonde piété, une humilité et un dévouement sans limites. Il consacra toute sa vie à la mission de l'Église et à l'évangélisation des populations dans les régions les plus défavorisées de l'Europe.

Bienheureux Dominique Barberi est surtout connu pour avoir accueilli le bienheureux cardinal John Henry Newman dans l'Église catholique romaine. Newman était un membre éminent de l'Église anglicane, mais finit par se convertir au catholicisme. Cette conversion fut facilitée par Barberi, qui avait auparavant joué un rôle important dans la restauration du catholicisme en Angleterre.

Mais qui était exactement Bienheureux Dominique Barberi ? Quels étaient ses accomplissements et son héritage pour l'Église catholique romaine ?

Pour répondre à ces questions, nous devons examiner en détail la vie de ce grand homme.

Débuts de la vie et formation

Barberi est né le 22 juin 1792 à Viterbe, en Italie. Il fut baptisé sous le nom de Giovanni Francesco, mais finit par prendre le nom de Dominique en entrant dans les ordres. Son père était un soldat ayant combattu contre les Français et les libéraux au début du 19ème siècle.

Dominique Barberi montra très tôt un grand intérêt pour la théologie et la philosophie. Il étudia d'abord dans une école franciscaine à Viterbe, puis dans un collège jésuite à Rome. C'est là qu'il prit conscience de sa vocation à devenir prêtre.

Barberi fit ses études théologiques à l'université de Naples, où il obtint un doctorat en théologie en 1818. Il fut ordonné prêtre peu de temps après. Sa réputation comme théologien et érudit se répandit rapidement et il reçut bientôt une invitation à enseigner la théologie à l'université de Louvain, en Belgique.

Barberi resta à Louvain pendant plusieurs années, jouissant d'une grande estime et de la considération de ses pairs. Mais il sentait toujours une forte vocation à aller vers les populations les plus humbles et à leur apporter le message de l'Évangile.

Barberi en Angleterre

En 1841, Barberi quitta Louvain pour se rendre en Angleterre, où il avait été invité par l'archevêque de Westminster. L'Angleterre était à cette époque une terre largement protestante, et Barberi avait pour mission de restaurer la foi catholique romaine dans le pays.

Barberi arriva en Angleterre au moment où les débats sur la restauration catholique étaient les plus vifs. Il estima que le moment était propice pour tenter de convertir les protestants au catholicisme romain. Pendant son séjour en Angleterre, Barberi rencontra le bienheureux cardinal John Henry Newman, alors membre éminent de l'Église anglicane.

Barberi et Newman se lièrent rapidement d'amitié. Barberi échangea avec Newman sur la foi et la doctrine, et parvint à convaincre ce dernier de la vérité de la foi catholique romaine. Newman se convertit ainsi au catholicisme, devenant par la suite un membre important du clergé catholique romain en Angleterre.

Barberi resta en Angleterre pendant plusieurs années, travaillant sans relâche pour restaurer la foi catholique romaine. Il écrivit plusieurs essais et livres, qui renforçaient la doctrine catholique romaine et défendaient la foi contre les critiques protestantes.

Mort et héritage

En septembre 1849, Barberi tomba gravement malade. Il mourut le 27 août 1849, entouré de nombreux prêtres et de fidèles catholiques romains. La nouvelle de sa mort se répandit rapidement dans toute l'Europe, et plusieurs personnalités éminentes de l'Église se rendirent à Londres pour lui rendre hommage.

Le legs de Barberi pour l'Église catholique est immense. Il est un exemple de piété, d'humilité et de dévotion pour tous ceux qui cherchent à suivre le Christ. Sa vie et ses écrits sont une source d'inspiration pour les théologiens et les missionnaires du monde entier.

Barberi est aujourd'hui vénéré comme bienheureux par l'Église catholique romaine. En 1963, le pape Paul VI béatifia Barberi, le proclamant bienheureux Dominique Barberi. Sa fête est célébrée chaque année le 26 août.

Conclusion

La vie de Bienheureux Dominique Barberi est un exemple de dévouement et de foi pour tous les croyants catholiques romains. Sa mission de restaurer la foi catholique en Angleterre est un témoignage de son amour pour l'Église et pour tous les hommes. Sa vocation de théologien, de professeur et de missionnaire est un témoignage vivant de l'amour et de la compassion que chacun doit avoir pour les autres.

Barberi restera à jamais une figure importante de l'histoire de l'Église catholique romaine. Son héritage inspire et encourage les croyants du monde entier à poursuivre leur engagement pour la défense de la foi et la propagation de l'Évangile.

Afficher tous les détails
1 de 3