Passer aux informations produits
1 de 1

Prières.com

Recueil de prières invocatoires pour Bienheureuse Alexandrina da Costa

Recueil de prières invocatoires pour Bienheureuse Alexandrina da Costa

Prix habituel €1,00 EUR
Prix habituel Prix soldé €1,00 EUR
En vente Épuisé
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés à l'étape de paiement.
Title

 

 

Alexandrina da Costa, une vie de souffrance et de dévotion

 

Le 13 octobre 1955, la Bienheureuse Alexandrina da Costa s’éteignait à Balazar, un petit village du Portugal. Cette femme au parcours singulier a consacré sa vie à Dieu, en supportant avec patience et courage de nombreuses souffrances.

 

Dans cet article, nous allons vous raconter son histoire, revenir sur sa vie de dévotion et vous expliquer pourquoi elle est aujourd’hui considérée comme un modèle de foi.

 

Jeunesse et conversion

 

Alexandrina da Costa est née en 1904 à Balazar, dans une famille modeste. Elle était la quatrième d’une fratrie de douze enfants. Très tôt, elle se mit à travailler dans les champs avec ses parents, mais son caractère réservé et ses pensées profondes la différenciaient de ses frères et sœurs.

 

A l’âge de 14 ans, Alexandrina fut victime d’une chute qui allait changer sa vie. Dans sa chute, elle subit une triple fracture et perdit l’usage de ses jambes. Cette blessure l’obligea à rester alitée pendant plusieurs années. Durant cette longue période d’immobilité, Alexandrina prit l’habitude de lire la Bible et de prier pendant de longues heures.

 

C’est à cette époque qu’elle connut sa première expérience mystique. Durant une prière, elle vit la Vierge Marie qui la guidait sur son chemin de foi.

 

Après plusieurs années de réflexion, Alexandrina prit la décision de consacrer sa vie à Dieu. Elle reçut le sacrement de la confirmation et commença à recevoir la communion quotidienne. Sa vie se transforma alors en un véritable acte de dévotion.

 

La mystique de la souffrance

 

Alexandrina a vécu toute sa vie avec une santé fragile. Après sa chute, elle souffrit de nombreuses autres blessures et maladies, dont une tuberculose osseuse qui lui imposa un corset pendant plusieurs années.

 

Mais Alexandrina considérait ces souffrances comme un moyen de se rapprocher de Dieu. Elle avait choisi le chemin de la mystique de la souffrance, une voie spirituelle qui invite à trouver un sens à la douleur physique en la reliant à la passion du Christ.

 

Durant ces moments de souffrance, Alexandrina avait pour habitude de prier intensément pour les âmes du purgatoire et pour l’Église. Elle offrait toutes ses peines à Dieu pour le salut des âmes.

 

Sa réputation de mystique la précédait et elle attirait de plus en plus de fidèles dans sa petite chambre. Elle avait pour habitude de leur confier ses visions et ses révélations. Durant ces moments, elle ne ressentait plus aucune douleur. Elle considérait que c’était la présence de Dieu qui la réconfortait.

 

Après plusieurs années passées alitée, Alexandrina reçut un don mystique peu commun : celui de la résurrection eucharistique. Elle était en effet incapable de manger ou boire quoi que ce soit, car son corps ne le supportait pas. A la place, elle reçut l’Eucharistie chaque semaine et son corps se nourrissait alors uniquement du pain et du vin consacrés.

 

La reconnaissance de l’Eglise

 

En 1934, Alexandrina da Costa fut la première femme à recevoir l’autorisation de l’Église pour être oblate. Elle portait alors le nom de Sœur Alexandrina de la Sainte Eucharistie.

 

Cette reconnaissance de l’Église permit à Alexandrina de vivre sa foi plus intensément. Elle consacra davantage de temps à l’adoration du Saint-Sacrement et à la prière.

 

Après sa mort en 1955, de nombreuses personnes se mirent à affluer vers sa tombe pour y prier. Des témoignages de guérisons et de miracles commencèrent à arriver.

 

En 2004, le Pape Jean-Paul II la béatifia et la déclara bienheureuse. Aujourd’hui, sa tombe est toujours un lieu de pèlerinage pour les catholiques.

 

Conclusion

 

La Bienheureuse Alexandrina da Costa est une figure inspirante du monde chrétien. Malgré les nombreuses épreuves qu’elle a traversées, elle a gardé une foi inébranlable en Dieu. Elle a connu des expériences mystiques qui ont renforcé sa dévotion et son amour envers le Christ.

 

Sa vie nous rappelle que la souffrance peut être un chemin vers la sainteté. Alexandrina da Costa a consacré sa vie à supporter ses douleurs et à les offrir pour le salut des âmes. Son exemple nous invite à repenser notre propre relation à la douleur et nous montre que la foi peut nous aider à transcender les difficultés de la vie.

Afficher tous les détails
1 de 3