Les options pour les époux sans enfants selon l'Église

Que peuvent faire les époux, lorsqu'ils n'ont pas d'enfants, selon L'Eglise ?

L'arrivée d'un enfant est un moment important dans la vie d'un couple. Pourtant, certains couples rencontrent des difficultés pour avoir des enfants. Certains ont recours à la médecine, d'autres adoptent, mais que peuvent faire les couples qui n'ont pas d'enfants selon l'Eglise ?

L'Eglise considère que le mariage est un sacrement qui doit être ouvert à la vie. Cela signifie que pour elle, la procréation est une finalité du mariage. Cependant, elle n'impose pas aux couples un nombre d'enfants à avoir, c'est à eux de décider en conscience. Ainsi, l'Eglise considère que les époux qui n'ont pas d'enfants peuvent vivre leur mariage de différentes manières.

1. Accueillir les enfants des autres avec amour

Dans l'encyclique Casti connubii, le pape Pie XI rappelle que les époux peuvent être appelés à "l'accomplissement de l'œuvre éducative envers les enfants des autres ou de la société". Autrement dit, ils peuvent s'investir auprès d'enfants qui ne sont pas les leurs, en les éduquant, en les aidant, en leur apportant de l'affection. Ainsi, ils peuvent participer à la création d'un monde meilleur.

2. Se consacrer à leur couple et à la prière

Lorsqu'ils n'ont pas d'enfants, les époux ont la possibilité de se consacrer davantage à leur couple. C'est l'occasion pour eux de renforcer leur amour, de mieux se connaître, de partager des activités, de voyager, de découvrir de nouveaux horizons. Ils peuvent aussi consacrer du temps à la prière, pour leur mariage, pour leur éducation chrétienne, pour les enfants du monde entier.

3. Aider les plus démunis

L'Eglise invite aussi les époux à se consacrer aux plus démunis, en les servant avec générosité. Cela peut passer par l'engagement dans des associations caritatives, la visite des malades, l'aide aux personnes âgées, la participation à des actions de solidarité. Ainsi, les époux peuvent donner un sens à leur vie en apportant de l'aide à ceux qui en ont besoin.

4. Adopter

Enfin, l'adoption est une possibilité pour les époux qui n'ont pas d'enfants. L'Eglise rappelle que l'adoption doit être un choix mûrement réfléchi, pris en conscience, pour le bien de l'enfant et de la famille adoptive. Elle encourage les époux à se former, à se préparer, à se faire accompagner pour vivre pleinement cette expérience.

En conclusion, si l'Eglise considère que la procréation est une finalité du mariage, elle n'impose pas pour autant aux couples un nombre d'enfants à avoir. Les époux qui n'ont pas d'enfants peuvent vivre leur mariage en s'investissant auprès des enfants des autres, en se consacrant à leur couple et à la prière, en aidant les plus démunis, ou en adoptant. L'essentiel est de décider en conscience, avec une recherche constante du bien et de la vérité.

Retour au blog