Accord des volontés divines et humaines chez Jésus-Christ

Titre: Comment s’accordent les deux volontés du Verbe incarné selon la théologie chrétienne ?

Introduction:

La théologie chrétienne est la branche de la théologie qui étudie la doctrine de l'Église chrétienne. Elle s'intéresse notamment à la dimension divine et humaine de Jésus-Christ, le Verbe incarné. Selon les enseignements de l'Église, Jésus-Christ possède une double nature, divine et humaine, ainsi que deux volontés, divine et humaine. Mais comment ces deux volontés s'accordent-elles ? C'est ce que nous allons étudier dans cet article.

I- La volonté divine de Jésus-Christ :

Selon la théologie chrétienne, Jésus-Christ est le Fils de Dieu incarné, donc sa volonté est divine. Cette volonté s'exprime par exemple dans les Évangiles, lorsqu'il affirme : "Je suis la lumière du monde" (Jean 8:12) ou encore "Je suis le chemin, la vérité et la vie" (Jean 14:6). Pour les chrétiens, il s'agit de reconnaître en Jésus-Christ la divinité qui l'habite et de lui rendre un culte.

II- La volonté humaine de Jésus-Christ :

Mais Jésus-Christ a également une volonté humaine, puisqu'il est aussi pleinement homme. Cette volonté s'exprime par exemple dans l'Évangile selon Luc, lorsqu'il prie dans le jardin de Gethsémani : "Père, si tu le veux, éloigne de moi cette coupe ; cependant, que ta volonté soit faite, et non la mienne" (Luc 22:42). Cette prière montre que Jésus-Christ a une volonté humaine qui peut être en contradiction avec la volonté divine.

III- L'accord entre les deux volontés de Jésus-Christ :

Selon la théologie chrétienne, les deux volontés de Jésus-Christ sont parfaitement accordées. Il ne peut y avoir de contradiction entre la volonté divine et la volonté humaine de Jésus-Christ, car cela remettrait en question la nature divine du Verbe incarné. En effet, si la volonté humaine de Jésus-Christ pouvait s'opposer à la volonté divine, cela signifierait qu'il n'est pas pleinement Dieu.

Pour accorder les deux volontés de Jésus-Christ, la théologie chrétienne enseigne que c'est la volonté divine qui prime sur la volonté humaine. Cela signifie que la volonté humaine de Jésus-Christ devait être conforme à la volonté divine, même si cela impliquait des souffrances, comme lors de sa passion et de sa crucifixion. En s'incarnant, le Verbe divin a pris sur lui la condition humaine, y compris les limites et les souffrances, tout en gardant sa nature divine.

Conclusion :

En somme, selon la théologie chrétienne, les deux volontés du Verbe incarné, divine et humaine, s'accordent parfaitement en Jésus-Christ. La volonté divine prime sur la volonté humaine, de sorte qu'il ne peut y avoir de contradiction entre les deux. Le mystère de l'Incarnation est au cœur de la foi chrétienne, et l'harmonie entre les deux volontés de Jésus-Christ en est un aspect essentiel.

Retour au blog